L'homme en lambeaux

INTRODUCTION

HLaffiche 290

"L’homme en lambeaux" est une bande dessinée dont la particularité est de présenter invariablement (ou presque) la même scène, ici composée de trois cartons, et dont seuls les dialogues changent d’un épisode à l’autre. Elle doit notamment son inspiration à la bande dessinée « The angriest dog in the world » de David Lynch, parue dans le LA Reader entre 1983 et 1992. Les parutions ne sont pas programmées et resteront aléatoires…

SYNOPSIS :
"L'homme en lambeaux" est figé dans ses sentiments, plus rien ne peut le faire bouger de sa contemplation mélancolique d'où lui échappent encore quelques paroles... abattement, chagrin, cafard, nostalgie, tristesse, neurasthénie, pessimisme, spleen, angoisse, dépression, ennui, peine, amertume, rêveries, noirceur, désenchantement, désespoir, langueur, troubles, pensées sombres... sont desormais la couleur des mots qu'il prononce.

CITATIONS :
- "La mélancolie est une maladie qui consiste à voir les choses comme elles sont" (Gérard de Nerval).
- "S'il existe un enfer en ce monde, il se trouve dans le coeur d'un homme mélancolique." (Robert Burton, In Anatomie de la mélancolie).
- "Tu sais ce que c'est la mélancolie ? Tu as déjà vu une éclipse ? Et bien, c'est ça : la lune qui se glisse devant le coeur, et le coeur qui ne donne plus sa lumière. La nuit en plein jour." (Christian Bobin, In La folle allure).

15 novembre 2015

EPISODE 033 (PARIS)

En hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris